Catégorie Culture - Loisirs - Services aux particuliers

MAISON DE CROWDFUNDING KISSKISSBANKBANK
Crowdfunding
34 rue de Paradis, 75010 Paris
Commerçante Sophie Pigneres
Designer/Architecte Estelle
Vincent
Voir
Sophie PIGNIERES Commerçante

En novembre 2016, KissKissBankBank & Co a pris une autre dimension avec l’ouverture d’une Maison de Crowdfunding dans le but de démocratiser le financement participatif et de faire davantage de pédagogie auprès du grand public. Des panneaux présentant les activités et les métiers de KissKissBankBank sont présents tout au long du parcours du visiteur. La Maison étant destinée à recevoir de nombreux évènements, l’espace a du intégrer un bar/comptoir et une salle dédiée aux conférences.



Estelle VINCENT Designer/Architecte

Le projet se déploie sur 3 niveaux bien distincts par leurs caractéristiques architecturales et leurs usages. Au sous-sol ont été créés différents lieux de vie : salle de yoga, salle de réunion, grand espace de rencontre avec cuisine ouverte, coin farniente. L’éclairage tamisé contraste avec les étages supérieurs lumineux et ouverts sur la rue. L’espace généreux du rez-de-chaussée est structuré par une construction en bois, Elle abrite une salle de réunion ainsi qu’un bar pour les évènements. Les façades de cette construction sont modulables, les panneaux s’ouvrent ou se ferment pour mettre en scène les produits en cours de financement. En fond de cours et à l’étage sont situés les bureaux et les « salons » de la société ; Un mur en bois court tout le long de la zone de circulation créant un lien entre ces espaces, ainsi que des niches pour s’isoler. Le mobilier a été créé sur mesure.



Fermer
TEMPLE
Club de boxe
2 Place de la Porte Maillot, 75017 Paris
Commerçant Cyril Durand
Designer/Architecte Etienne
Bruley
Voir
Cyril DURAND Commerçant
Installé dans le « paquebot » du Palais des congrès, le nouveau temple de la boxe chic à Paris, allie urbanité et raffinement, force et subtilité. Dés le seuil de ce club dédié au Noble Art, le visiteur perçoit immédiatement la préoccupation du détail qui a guidé la conception architecturale du club. L’entrée haute de 6 mètres donne sur le large escalier qui conduit au bar et au salon. Ce volume habillé de béton et de bois, annonce la rencontre du brut et du raffiné. Inutile de chercher les vieux trophées, les images des gloires d’un passé lointain ou plus récent. Le Temple, en revenant aux fondamentaux, se situe résolument dans le présent et affirme une personnalité unique.

Etienne BRULEY Designer/Architecte
Une déclinaison de bétons a été utilisée pour répondre au béton brut existant, jouant le contrate avec le raffinement demandé par le client. Les différents bétons ont été nettoyés, grattés ou piochés et vernis, en laissant les aciers apparents. L’ensemble des espace a été mis en valeur par des éclairages spécifiques à chaque situation. Les différents parquet ont été chois par rapport à leurs fonction ; le mobilier est en chêne brut, rappelant les parquets . Enfin les revêtements des sols et mur des vestiaires et douche sont en grès cérame, subtilement éclairés pour valoriser les textures.

Fermer
CIVETTE ELYSEE WASHINGTON
Tabac - cadeaux
5 rue Washington, 75008 Paris
Commerçant Cyrille Geiger
Designer/Architecte Eva
Ichkanian
Voir
Cyrille GEIGER Commerçant
Etre buraliste à proximité des Champs Elysées est à la fois une chose facile et compliquée. Il fallait intégrer toutes les offres de biens et de services d’un mini drugstore à la française de 36m2 en travaillant la lisibilité et la cohérence de l’offre de produits et de services. L’accessibilité des personnes à mobilité réduite grâce à l’installation d’une porte automatique monumentale, un système de rendu de monnaie intégré à la banque d’accueil, l’ergonomie des postes de travail, chaque détail a été étudié pour aboutir à une expérience d’achat hors norme dans le contexte de ce commerce à grand flux.

Eva ICHKANIAN Designer/Architecte
Pour redonner à cette civette son statut d’acteur absolu du commerce de proximité, il fallait concilier le souhait de proposer une offre de produit de dépannage courte et maline (en plus du tabac) avec la volonté d’épurer et restructurer un espace ultra saturé. En repensant les flux, en redonnant de la visibilité sur l’intérieur, nous avons cherché à créer un lieu intimiste en contraste avec la fonction et le trafic du lieu. Nous avons joué un espace en clair-obscur, avec une palette de matériaux denses évoquant le fumoir : noir, havane, parements de bois brulé… Résultat : la clientèle se féminise, le temps passé en magasin se rallonge et les produits de dépannage ont trouvé leurs acheteurs ; un nouveau drugstore est né !

Fermer